Description du projet

Ce carnet de recherche est dédié au partage des activités de l’ANR City-NKor1 (“Ville, Architecture et Urbanisme en Corée du Nord”, 2018-2021), projet pluridisciplinaire qui rassemble trois institutions européennes (l’EHESS, l’EFEO, l’Université de Leiden) pionnières sur la recherche à propos de la Corée du Nord.

Rompant avec les approches dominantes des relations internationales conçues de manière prescriptive, le projet promeut une approche engagée de la Corée du Nord par un objet spécifique : la ville.

Avec une population urbaine estimée à environ 60%, la Corée du Nord présente des indices de développement contradictoires (une économie industrielle, des taux de natalité faibles et un taux d’alphabétisation élevé, sur fond de crise alimentaire diffuse) que City-NKor aborde en interrogeant la ville et ses processus de construction (architecture et urbanisme), qui ont formé – et forment toujours – une des matrices de la modernisation et de la construction de l’État socialiste nord-coréen.

 

Problématiques

L’équipe City-NKor travaille trois grandes problématiques :

  1. Comment historiciser la lecture du paysage urbain nord-coréen, au-delà de la construction dictatoriale des 60 dernières années ?
  2. Comment mieux articuler les formes urbaines, la morphologie et l’architecture avec les faits sociaux, en dépassant l’analyse des villes nord-coréennes comme des scènes du régime ?
  3. Comment déverrouiller l’étude des villes nord-coréennes en les situant de manière plus pertinente au sein d’un vaste monde (post-)socialiste, dominant en Asie ?

Pour plus de détails, consultez la page dédiée aux axes de recherche

 

Coordination & équipe de recherche

  • Valérie Gelézeau (EHESS, Paris) – Porteuse du projet ANR City-NKor, coordination scientifique générale et responsable des ateliers avec l’université d’architecture de Pyongyang.
  • Élisabeth Chabanol (EFEO, Séoul) – Coordination scientifique et directrice de la MAK (Mission Archéologique franco-nord-coréenne à Kaesong, MEAE).

City-NKor se fonde sur l’expertise pluridisciplinaire d’une équipe de 9 chercheurs qui mobilisent 9 domaines des sciences humaines et sociales : archéologie, architecture, anthropologie, économie, épigraphie, études visuelles, géographie, histoire et littérature. Le cœur du projet repose sur des travaux de terrain comme les campagnes de fouilles archéologiques à Kaesong ou encore l’organisation d’ateliers croisés avec l’Université d’architecture de Pyongyang. L’ensemble de l’équipe de recherche City-NKor a ainsi une expérience directe de la Corée du Nord, acquise, pour certains, par plusieurs missions de travail et de collaboration dans divers domaines.

Cliquez ici pour plus de détails sur l’équipe de recherche

 

Le comité d’éthique et de risques

Par ses perspectives et ses méthodes scientifiques, City-NKor remet en cause les savoirs conventionnels concernant les conditions d’une recherche sur la Corée du Nord. Confrontant le totalitarisme nord-coréen, tout en le problématisant, City-NKor critique les positions orientalisantes et moralisatrices (rarement remises en cause) qui caractérisent tout discours sur la Corée du Nord. Cette posture implique de nombreux risques politiques et scientifiques auxquels City-NKor répond avec des armes épistémologiques et avec la constitution d’un comité d’éthique et de risques.

Les membres du comité d’éthique et de risques

  • Élisabeth Chabanol (EFEO, Séoul),
  • Antoine Bondaz (Fondation pour la recherche stratégique),
  • Koen De Ceuster (université de Leyde, Pays-Bas),
  • Valérie Gelézeau (EHESS, Paris) ;
  • Pauline Guinard (ENS),
  • Johan Michel (université de Poitiers).

Cliquez ici pour plus de détails sur le comité d’éthique et de risques

 

Objectifs

Les retombées immédiates de City-NKor impliquent la transmission de savoirs nouveaux sur la Corée du Nord par la participation à des colloques et des conférences, par l’organisation de séminaires et d’ateliers à Paris/Leiden et à Séoul, ainsi que par la publication d’articles et d’ouvrages. L’impact global du projet réside dans sa capacité à faire bouger les frontières de la recherche sur la Corée et plus généralement l’Asie, tout en agissant comme médiateur culturel par des actions d’information et de formation en direction des médias, des diplomates et du monde des affaires.

 

Pour citer ce blog de recherche

Sauf mention contraire, pour citer une ressource ou un article présent sur le blog, les mentions suivantes sont à inclure :

– Projet City-NKor, ANR-17-CE27-0012, 2015-2020.

 

  1. Le projet City-NKor (ANR-17-CE27-0012, 2015-2020) est financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) :

    Lien permanent vers le résumé du projet sur le site ANR []

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search