Focus sur : Benoît Berthelier

Collections digitalisées de la bibliothèque du congrès disponibles sous licence libre. source: hwasal (화살) n. 124, avril 1960, pp. 8-9.

Benoît Berthelier est maître de conférences à l’université de Sydney (Australie).

Les lieux de lecture en Corée du Nord : espaces publics et lectorat de masse depuis 1945

Le projet de recherche de Benoît Berthelier s’intéresse à la manière dont la lecture – activité jusqu’alors solitaire, privée et réservée à une élite lettrée – s’est constituée en pratique collective au sein de la société nord-coréenne depuis 1945.

Basée sur des archives de magazines populaires et les carnets de notes des propagandistes du Parti, la première partie de son travail est une analyse historique des pratiques de lectures collectives (clubs de discussions littéraires dans les usines, lectures publiques de poèmes, romans et journaux, festivals littéraires amateurs…) mais aussi et surtout, des lieux qui les ont rendus possibles. Bibliothèques de proximité, salles de propagandes, panneaux d’affichages pour journaux muraux… ces lieux étaient conçus, depuis leur position dans le tissu urbain jusqu’à la disposition de leur espace intérieur, pour faciliter la communication et les interactions entre les lecteurs. La seconde partie du projet a une dimension plus ethnographique et vise à réaliser des entretiens, sur le mode de la conversation informelle, avec des lecteurs dans des lieux publics de Pyongyang afin de comprendre leur relation à la lecture. Alors que la plupart des travaux d’ethnographie sur la Corée du Nord se basent sur des témoignages de nord-coréens vivant en Corée du Sud ou en Chine, à l’encontre d’une « ethnographie éloignée » à la Ruth Benedict, l’objectif de Benoît Berthelier est de montrer qu’il est possible, même à un degré demeurant limité, d’intégrer les voix des habitants de Corée du Nord dans la production de savoir sur ce pays.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search